Grande Traversée des Alpes

 23-07-2024

 , Alpes-de-Haute-Provence

216 vues

Pour une description plus sportive de la Grande Traversée des Alpes, mettant l'accent sur les défis physiques et les sensations fortes, voici une version revue du parcours :

Jour 1 : De Marnaz à Beaufort

  • Distance : 83 km
  • Dénivelé : 1600 m
  • Cols :
    • Col de la Colombière
    • Col des Aravis
    • Montée aux Saisies

La première journée annonce un départ explosif avec des ascensions redoutables, des descentes techniques et des sections vallonnées. Les cols de la Colombière et des Aravis sont les premières batailles à remporter, suivis d'une montée soutenue vers les Saisies, offrant un avant-goût de l'intensité qui attend les cyclistes.

Jour 2 : De Beaufort à Lanslebourg

  • Distance : 119 km
  • Dénivelé : 3560 m
  • Cols :
    • Cormet de Roselend
    • Col de l'Iseran

La deuxième journée élève le niveau d'adrénaline avec des cols de haute altitude légendaires. Le Cormet de Roselend mettra les jambes à l'épreuve avant l'ascension vertigineuse du Col de l'Iseran, une bataille contre les éléments et l'altitude qui testera la résilience de chaque cycliste.

Jour 3 : De Lanslebourg à Briançon

  • Distance : 113 km
  • Dénivelé : 2390 m
  • Cols :
    • Col du Télégraphe
    • Col du Galibier

La troisième étape offre peu de répit, avec des cols célèbres qui défient les limites physiques et mentales des participants. Le Télégraphe et le Galibier sont des ascensions iconiques qui demandent une concentration totale et une volonté inébranlable pour surmonter les pentes abruptes et les vents capricieux.

Jour 4 : De Briançon à Barcelonnette

  • Distance : 91 km
  • Dénivelé : 2500 m
  • Cols :
    • Col d'Izoard
    • Col de Vars

La quatrième journée continue sur la lancée avec deux cols de légende. L'Izoard et le Vars sont des passages emblématiques du Tour de France, où les cyclistes doivent puiser au plus profond de leurs réserves pour affronter des pentes implacables et des paysages lunaires.

Jour 5 : De Barcelonnette à Roquebillière

  • Distance : 114 km
  • Dénivelé : 2720 m
  • Cols :
    • Cime de la Bonette
    • Col de la Colmiane

La cinquième étape ne fait pas de quartier, avec deux ascensions épiques qui mettent à l'épreuve la force et l'endurance des cyclistes. La Cime de la Bonette offre des panoramas à couper le souffle, tandis que le Col de la Colmiane impose un défi final avant la descente vertigineuse vers Roquebillière.

Jour 6 : De Roquebillière à Menton

  • Distance : 65 km
  • Dénivelé : 1500 m
  • Col :
    • Col de Turini

La dernière étape n'est pas une simple formalité, avec le redoutable Col de Turini qui se dresse sur le chemin des cyclistes. Cette montée abrupte est le dernier défi à relever avant la descente triomphale vers Menton, offrant une conclusion mémorable à cette aventure épique à travers les Alpes.

Une navette vous ramenera à votre point de départ à l'issu du séjour